Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Le Ministre de la relance, Monsieur Devedjian soucieux de venir en aide à une Garde des sceaux plus silencieuse que jamais et manifestement peu enclin à réagir aux propos tenus sur la Justice, se déclare "angoissé" par les propos tenus par Madame Eva Joly sur la nécessité de conserver des juges d'instruction indépendants.



Il est vrai que pour certains anciens responsables politiques et dirigeants économiques des Hauts de Seine, département que Monsieur Devedjian préside, classer les affaires financières au stade de l'enquête préliminaire serait de nature à calmer bien des angoisses.



Madame Eva Joly rappelle qu'à défaut d'une volonté politique de traiter le véritable fléau que constitue la délinquance financière, le Président de la République et la Ministre de la Justice, Rachida Dati préfèrent supprimer l'un des derniers contre-pouvoir indépendant qui pourrait encore leur résister et porter atteinte à la séparation des pouvoirs, en transférant la faculté d'instruire ou de classer les dossiers au seul Parquet, sans pour autant lui donner son indépendance.



Madame Eva Joly précise également que ses diverses expériences professionnelles, qui l'ont conduite de la magistrature française à la lutte internationale contre la corruption, lui ont appris à résister aux pressions et aux attaques personnelles et à ne pas confondre les propos purement polémiques avec la défense des principes essentiels que sont la justice et la démocratie.

 

Réaction de Eva Joly, numéro 2 sur la liste Europe Ecologie en
Tag(s) : #Elections européennes 2009

Partager cet article

Repost 0