Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Nous apprenons avec horreur le bain de sang qui vient d'avoir lieu lors d'une opération aéro-terrestre de la police péruvienne contre des manifestants indigènes de l'Association Interethnique pour le Développement de l'Amazonie Péruvienne (AIDESEP), qui occupaient la route Belaunde Terri au lieu-dit « Curva del Diablo », dans le département d'Amazonas. Il y aurait plus de 30 morts, et il semble que la police cherche à dissimuler des corps. Parallèlement, nous apprenons qu'un mandat d'arrêt est lancé contre le président de l'Aidesep, Alberto Pizango.


Les indigènes manifestaient contre pour l'abrogation de textes législatifs pris contre leurs droits reconnus par la Convention 169 du Bureau International du Travail, en fonction de l'accord de libre-échange conclu entre les administrations précédentes du Pérou et des Etats-Unis.



La délégation du Parlement européen pour la Communauté andine avait à plusieurs reprises alerté le Président péruvien Alan Garcia sur les dangers pour la paix civile que faisait courir sa politique de répression des mouvements populaires, en particulier indigènes, sa criminalisation de leur représentation, et les menaces contre les organisations péruviennes de défense des Droits de l'homme comme l'APRODEH et son président Pancho Soberon.



Nous appelons le Président Garcia à interrompre toutes les opérations contre les manifestatins indigènes et à inviter l'organisation des Etats Américains à venir mener une enquête indépendante sur les évènements.



Nous appelons le Président de la Commission Européenne, J.M. Barroso, les Commissaires aux Relations extérieures et au Commerce international, Mmes Ferrero Waldner et Ashton, à suspendre la « ronde » en cours de négociations commerciales avec le Pérou tant que l'affaire n'est pas éclaircie et ses causes analysées. Nous les appelons à revenir à une négociation de bloc à bloc entre l'Union européenne et la Communauté Andine subordonnant tout accord commercial au dialogue politique, notamment sur la question du respect des droits de l'homme, comme l'ont fait les Etats-Unis dans leurs relations avec la Colombie.



Alain Lipietz

Président de la Délégation du Parlement européen pour la communauté andine, vice-président du Parlement Euro-Latino-Américain


José Bové

Ancien Porte-parole de la Via Campesina, candidat député européen (urope-Ecologie) dans la circonscription du Sud Ouest français.

Tag(s) : #Droit de l'Homme

Partager cet article

Repost 0