Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Communiqué de presse de France Nature Environnement du lundi 8 juin 2009

 


FNE demande au Gouvernement de tirer sans délai les leçons du scrutin

Dés hier soir, FNE a salué la volonté des électeurs/trices de placer la question de l'urgence écologique au cœur du résultat des élections européennes. FNE demande de toute urgence au Gouvernement de tirer les leçons du scrutin en abandonnant des projets écologicides et en prenant les mesures indispensables à la lutte contre la crise écologique.



Pour Sébastien Genest, Président de FNE : « Il faut que demain soit écologique ! Il est temps de comprendre que l'urgence écologique est au cœur des préoccupations des français qui sont dans l'attente d'actes politiques concrets. Se battre dos au mur chaque jour contre des textes et projets qui menacent la planète n'est pas notre vocation ! Nous souhaitons avancer vraiment puisque nous n'avons plus le temps de reculer ».

 


Abandon des projets écologicides. FNE demande dès aujourd'hui que soient abandonnés les projets suivants qui sont directement contraires à l'esprit du Grenelle et à la lettre des suffrages exprimés hier et notamment :

- Industrie : abandon pur et simple de la réforme du « 3e régime » qui permet un assouplissement inacceptable des conditions d'autorisation et de contrôle des activités industrielles, et doit entrer en vigueur avant le 17 juin ; abandon des opérations d'enfouissement souterrain par Total de 120 000 tonnes de CO² à Lacq dans les Pyrénées Atlantique ; moratoire sur tout projet de terminal méthanier

- Nucléaire : abandon de tout projet de construction de nouveaux réacteurs nucléaires,

- Agriculture : interdiction immédiate de l'insecticide Cruiser dont FNE a demandé l'annulation en justice,

- Transports : abandon de toute expérimentation des méga camions, du circuit de Formule 1 en région parisienne, ....



FNE souhaite que le dialogue environnemental entre les acteurs du Grenelle de l'environnement reprenne du souffle. Plutôt qu'une multiplication des « Grenelle », FNE souhaite notamment :

- Une position exemplaire de la France pour les négociations climatiques de Copenhague en décembre,

- Une accélération de la discussion et une application rapide des projets de loi Grenelle I et II.

- Une réforme profonde de la fiscalité écologique : contribution climat énergie, fiscalité dissuasive sur l'incinération des déchets, éco taxe poids lourds...

- La réorientation du plan de relance pour créer les conditions d'une économie verte

- La création d'une trame verte et bleue ambitieuse pour stopper l'effondrement de la biodiversité avant ..2010

- Un engagement fort de l'Etat en faveur de l'environnement au Grenelle de la Mer qui se conclura fin juin.

 


Arnaud Gossement, porte parole de FNE, souligne : « le résultat des élections européennes démontre qu'une lame de fond écologique se soulève dans la société française, qui, contrairement à bien des décideurs, a compris la réalité de l'urgence écologique. Non à la karchérisation du code de l'environnement au nom de la relance économique, oui à une économie verte pour répondre à la double casse sociale et environnementale que nous subissons actuellement ».


Tag(s) : #Elections européennes 2009

Partager cet article

Repost 0