Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Ce 7 juin 2009 restera comme une date unique dans l'histoire de l'écologie. Il y a eu un avant, construisons maintenant l'après.

La déferlante écologiste s'étend bien au-delà de la France, dans toute l'Europe. Plus fort encore que l'événement politique, domine en moi le sentiment que les citoyens européens ont pour la première fois adressé un message massif à leurs dirigeants : notre avenir, l'avenir de notre planète nous importent. Il est temps qu'enfin on passe des paroles aux actes !



Ce formidable mouvement porte au Parlement européen le plus fort groupe écologiste de l'histoire européenne. Conduit par Dany Cohn-Bendit, il jouera un rôle encore plus déterminant là où s'écrit l'avenir de notre continent.



Et les urgences ne manquent pas, à commencer par la lutte contre le dérèglement climatique et la conférence de Copenhague de décembre prochain. Si l'Europe veut conserver son leadership, et surtout être à la hauteur de sa responsabilité historique, il faudra aller bien au-delà du riquiqui paquet climat-énergie (3×20%[1]) et monter à 30% (voire même 40% comme le demandent les ONG) de réduction des émissions de gaz à effet de serre.



Les chantiers ne manquent pas pour nos nouveaux eurodéputés : de la révision de la PAC (avec José Bové) à l'avenir des institutions européennes, en passant par la construction d'une Europe sociale, la lutte contre les paradis fiscaux (avec Eva Joly), une autre politique énergétique (avec Yannick Jadot) et économique (avec Pascal Canfin), la préservation de la biodiversité (avec Sandrine Bélier et Jean Paul Besset), la lutte contre toutes les menaces technologiques (avec Michèle Rivasi) et contre les discriminations et atteintes aux libertés (avec Hélène Flautre et Karima Delli).



Dès les prochaines semaines la lutte sera frontale pour savoir si un coup d'arrêt peut être porté à la politique ultra libérale de la Commission européenne, si une majorité refuse l'investiture de Barroso.



Mais ce n'est évidemment pas que sur le seul champ européen que devront être entendus les messages portés par les millions d'électeurs d'Europe Ecologie.



Dans toutes les institutions où nous siégeons, municipalités, régions, Parlements nationaux, les élus écologistes seront dorénavant plus forts de ce soutien populaire pour peser face aux politiques productivistes, pour rappeler qu'un virage, une mutation est nécessaire, qu'elle est plus qu'urgente et attendue de nos concitoyens.



Reste enfin le vaste chantier de la mutation de l'écologie politique elle-même. Europe Ecologie a montré la voie : rassemblée et ouverte, l'écologie décuple ses forces. Il n'y a plus de place pour le statu quo qui serait un retour en arrière criminel.



La forme que prendra cette mutation reste encore à définir. Et ecolosphere.net, fidèle à sa vocation, entend bien être l'un des nombreux lieux où pourra s'épanouir le débat.



Notre avenir nous appartient. Soyons en digne.



Notes
20% de réduction des gaz à effet de serre à l'horizon 2020, 20% de réduction des consommations énergétiques et 20% de la production énergétique par les renouvelables


Denis BAUPIN, maire-adjoint VERT de Paris sur http://ecolosphere.net

Tag(s) : #Elections européennes 2009

Partager cet article

Repost 0