Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En panne d'arguments face aux parents et aux enseignants qui refusent la fermeture d'une classe à l'école élémentaire Jaurès à Bagnolet, l'inspecteur d'académie s'en prend aux groupes de discussion sur Internet ! Comme en Iran.

M. Daniel Auverlot, inspecteur d'académie, a bien du mal à justifier la fermeture d'une classe à l'école Jean Jaurès à Bagnolet. Il croyait en accordant pour un an, une décharge complète à la directrice de l'école élémentaire, avoir réussi à désamorcer le mouvement. Que nenni, la lutte pour la 13e classe continue et les parents ont à nouveau occupé l'école lundi 15 juin. Dans des conditions rocambolesques puisque, faute d'entretien, l'école était inondée ; les enfants de quatre classes étant évacuées dans le gymnase.



Cyber-lutte de classes à l'école Jaurès


Donc, voilà, l'école Jaurès est déjà en difficulté avec ses 13 classes dans un quartier lui-même en difficulté, à l'abandon disent ses habitants (Voir l'appel SOS école et quartier à l'abandon). Alors vous pensez avec 12 classes ! Les parents le savent et le font savoir à M. Auverlot. Pour se faire entendre, ils osent même lancer des actions sur Internet ! Comme en Iran ! C'est ainsi que sur la liste de diffusion des parents de l'école qui regroupe une centaine de personnes, il est proposé de s'adresser directement à l'inspection d'académie à l'adresse suivante ce.93iaa2@ac-creteil.fr en envoyant ce message signé d'un parent inquiet :


« Veuillez savoir que les parents d'élèves occupent l'école aujourd'hui lundi 15 juin en vue de manifester notre inquiétude sur le non maintien de la 13e classe l'année prochaine. Comme vous pouvez le voir sur la photo jointe, la vétusté des locaux que nous découvrons ce matin suite à l'inondation de cette nuit ne fait qu'empirer notre sentiment d'abandon. Nous vous remercions de bien vouloir prendre en considération tous ces éléments lors de votre prise de décision quant à cette 13e classe. » La photo jointe, un fichier volumineux, était de nature à rendre l'action encore plus efficace. De nombreux messages de ce type pouvant occasionner quelques difficultés de fonctionnement à la messagerie de l'Inspection d'académie. C'est visiblement ce qui s'est passé lundi (et sans doute la semaine précédente, car ce n'était pas la première fois que ce type d'action était mené !)



Flagrant délit de diversion


Visiblement M. Auverlot a bien reçu le message des parents sur la 13e classe. Mais sa réponse, à en croire un article du Parisien paru le 17 juin (voir ci-dessous), est ahurissante ! Il aurait contacté « illico » l'hébergeur Yahoo et obtenu le retrait dudit message. C'est là que le bât blesse.



Visiblement M. Auverlot n'a pas bénéficié de l'enseignement en informatique aujourd'hui obligatoire à l'école élémentaire ! Ou alors, il n'a pas obtenu le B2I ! En effet, le message n'était pas sur un site à consulter, il avait été envoyé à une liste de diffusion comprenant une centaine de parents. Et donc, même si une démarche avait été faite auprès de Yahoo, il aurait été de toute façon impossible de bloquer un message déjà parti ! Après vérification auprès des parents responsables de cette liste de diffusion, le message est d'ailleurs toujours bien visible pour les personnes abonnées à la liste « ecolejaures » ! M. Auverlot est pris en flagrant délit de diversion, préférant menacer les parents qui défendent l'école, plutôt que chercher une solution pour maintenir la 13e classe ! Heureusement que les parents savent maintenant comment s'adresser directement à lui !



Quelle mouche a piqué M. Auverlot ?


A lire l'article du Parisien (ci-dessous), deux hypothèses circulent sur le mal dont souffre M. Auverlot. Pour certains, il serait atteint de Sarkozyte aigue ; pour preuve, la photo de l'inspecteur qui est beaucoup plus grande que l'article. Pour d'autres, il serait touché par une maladie apparue ces derniers jours, la grippe iranienne, dont le virus se transmet par les écrans ! Heureusement, une médication simple et efficace existe dans les deux cas. Voici l'ordonnance : maintien de la 13e classe à Jaurès !




Dans le Parisien du 17 juin : L'inspecteur d'académie contre le groupe de discussions sur Internet

« L'appel lancé par des parents d'élèves de l'école Jean Jaurès à Bagnolet aura tourné court. Mobilisé depuis plusieurs semaines pour le maintien de 13 classes dans l'établissement à la rentrée prochaine, des parents avaient choisi un mode d'action qui s'est attiré les foudres de M. Auverlot l'inspecteur d'académie.

Sur Yahoo ! Groupes, groupes de discussion dont les membres peuvent échanger photos et messages selon leurs affinités, un parent d'élève a appelé les membres à bombarder de courriels l'inspection d'académie en joignant pour chaque message « une photo d'au moins 1 mégaoctet » et ce, afin de saturer le serveur de l'administration « pour avoir plus de poids ».

Un moyen de pression pour les parents d'élèves

Illico, Daniel Auverlot a contacté Yahoo !, l'hébergeur, et obtenu lundi le retrait de ce message. « S'il avait refusé, j'aurai déposé plainte auprès du procureur de la République » avance même le patron des profs, confronté pour la première fois à ce genre d'action.

Montrés du doigt, les parents expliquent qu'il s'agit là d'un « moyen de pression » « Cet appel a été lancé de manière individuelle, c'est la seule façon de nous faire entendre, un peu comme la prise d'otage des patrons » explique Valérie Bille, représentante de la FCPE à Jean Jaurès.

Marjorie Corcier »

Lu sur le site du CAC93 - www.cac93.org

Tag(s) : #Bagnolet et les dossiers en panne

Partager cet article

Repost 0