Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Communiqués de presse de « sortir du nucléaire » du 15 juin 2009



Des questions fondamentales restent sans réponse.

 


A partir de ce lundi 15 juin 2009, une campagne de distribution de pastilles d'iode autour des centrales nucléaires est organisée par les autorités françaises et EDF.

Pour le Réseau "Sortir du nucléaire", ces distributions, de même que les simulations d'accident nucléaire organisées de temps à autre autour des centrales, sont de véritables plaisanteries. De toute évidence, l'objectif réel des autorités est de faire accepter à la population l'éventualité pourtant intolérable d'une catastrophe nucléaire.

 

 


En cas d'accident nucléaire, les pastilles d'iode ne sauveront personne : un nuage de type Tchernobyl comprend des dizaines d'éléments radioactifs, et pas seulement de l'iode. Or, il n'existe pas de pastilles contre les autres éléments.

 

 


Avec ces distributions et autres exercices ridicules, les autorités avouent néanmoins que le pire est possible et que peut survenir un drame équivalent à Tchernobyl.



Mais les autorités n'apportent pas de réponses à des questions pourtant fondamentales :

- En cas de drame nucléaire, que faire des habitants de la région concernée ? Comment évacuer des centaines de milliers de personnes ? Où les évacuer ? Pour combien de temps ?

- Le périmètre de quelques kilomètres concerné par les exercices officiels et les distributions de pastilles d'iode est proprement ridicule : le nuage radioactif de Tchernobyl a touché toute l'Europe !

- à Tchernobyl, 800 000 liquidateurs se sont sacrifiés pour stopper la catastrophe. Qui ira si une catastrophe nucléaire se produit en France ?

 

 


Plus de 23 ans après la catastrophe de Tchernobyl, des zones entières sont évacuées pour des siècles, et des millions de personnes vivent toujours dans des zones contaminées, où la situation continue de s'aggraver : nourriture contaminée par le Césium, des milliers d'enfants touchés par des maladies de personnes âgées (cœur, foie, rhumatismes, etc.).

 

 


Le nucléaire est un risque incomparable à tous les autres. La seule façon de se protéger contre ce risque est de fermer au plus vite toutes les installations nucléaires, militaires ou civiles, et non d'organiser de dérisoires exercices et des distributions de pastilles qui ne sauveront personne en situation réelle.

Tag(s) : #Nucléaire

Partager cet article

Repost 0