Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Verts dénoncent jeudi une "gigantesque prime aux sortants", après la présentation aux différents partis politiques du rapport de la commission Guéna concernant le contrôle du redécoupage électoral des circonscriptions législatives.


"Mon sentiment est qu'il y a eu des rapprochements et certains compromis, surtout pour protéger les sortants socialistes, tout ça pour protéger toujours la même classe politique de vieux hommes blancs, d'un certain niveau social", a assuré à l'AFP Jean-Marc Brulé, responsable des élections chez les Verts.


"C'est assez extraordinaire de voir que le système s'auto-entretient", a ajouté le maire Verts de Cesson (Seine-et-Marne) pour qui "l'ensemble de cette opération ne constitue qu'une gigantesque prime aux sortants" et vise à éliminer tout ce qui était "renouvellement, jeunes, diversité, femmes".


Pour lui, la commission "n'a fait que de la démographie. (Le secrétaire d'Etat à l'intérieur) Alain Marleix a fait de la politique au départ, a rédecoupé avec les avis des gens locaux et des sortants, et la commission a fait des propositions de modifications à la marge sur les questions démographiques, mais rien d'autre".


Sur Paris, la circonscription (1ère) de Martine Billard est "complètement éclatée" et celle d'Yves Cochet (11ème) est "fortement poussée vers le Nord et perd tous les quartiers du sud plus populaires près du périphérique".


Après le score des européennes que les Verts espèrent transformer aux régionales, M. Brulé pense que "ça va continuer à entretenir une certaine autonomie car quand on voit qu'il y a des petits arrangements entre sortants, tout cela ne nous intéresse pas", a-t-il poursuivi.


Ce conseiller régional francilien déplore qu'il n'y ait eu "quasiment aucun dialogue sur l'ensemble de la France avec le PS qui ne s'est occupé que de ses sortants".

 

AFP - le 25 juin 2009

Tag(s) : #actualités nationales

Partager cet article

Repost 0