Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Communiqués de presse du 28/07/2009


- Le charbon ET le nucléaire doivent être taxés, pas les énergies renouvelables
- M. Rocard se serait-il aligné sur la position pronucléaire de M Sarkozy ?


Interviewé sur plusieurs radios nationales ce matin, Michel Rocard a réagi aux positions du Réseau "Sortir du nucléaire" en déclarant : "Le nucléaire est moins dangereux que le CO2. Dans toutes ces affaires, on ne choisit pas les bonnes solutions, il n'y en a pas. On choisit la moins mauvaise. Et je voudrais bien entendre n'importe quel écolo me dire qu'il préfère le charbon".


Le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle Michel Rocard à prendre acte que le charbon ET le nucléaire sont des ennemis de l'environnement, qu'ils doivent être combattus conjointement. Il est d'ailleurs absurde de tenter de hiérarchiser des pollutions différentes et il est irresponsable de minimiser le risque nucléaire, qui est extrême. De plus, M. Rocard devrait savoir que ce sont les énergies renouvelables que les écologistes préfèrent.

On peut craindre que cette déclaration absurde de M Rocard ne signifie son ralliement à la position pronucléaire de M. Sarkozy, lequel entend exonérer l'électricité de la Contribution climat énergie dans le but évident de soutenir l'industrie nucléaire française qui est en très grande difficulté industrielle et financière.


De fait, le Réseau "Sortir du nucléaire" réaffirme que, si la Contribution climat énergie est créée, elle doit s'appliquer aussi à l'électricité... à l'exception de l'électricité d'origine renouvelable. Ainsi, la taxe serait réduite, pour chaque usager, en fonction du pourcentage d'énergies renouvelables utilisées par son fournisseur d'électricité.


Par exemple :


- les clients d'EDF acquitteraient 90% de la Contribution climat énergie appliquée à l'électricité, puisque l'électricité produite par EDF est renouvelable pour environ 10% du total (il s'agit principalement de l'hydroélectricité)


- les clients d'Enercoop seraient totalement exonérés de la Contribution climat énergie appliquée à l'électricité, puisque cette structure se fournit exclusivement en électricité renouvelable.


Il ne faut pas oublier que la France a un objectif obligatoire de 23% d'énergies renouvelables pour 2020, objectif qui ne pourra être atteint que si les énergies renouvelables sont développées et que, dans le même temps, les énergies non-renouvelables (comme le nucléaire) sont réduites.



Il est donc indispensable de stopper le chantier du réacteur EPR en construction actuellement à Flamanville (Manche) : si ce réacteur entrait en service, il ferait encore augmenter le pourcentage d'énergies non-renouvelables. De même, il faut fermer les centrales nucléaires arrivant à 30 ans d'âge, comme celles de Fessenheim (Haut-Rhin) et Tricastin (Drôme) afin de faire baisser le pourcentage d'énergies non-renouvelables.


Enfin, le Réseau "Sortir du nucléaire" estime que le produit de la Contribution climat énergie ne doit pas venir renflouer les caisses de l'Etat et rembourser ainsi les cadeaux faits aux plus aisés, comme avec le "bouclier fiscal. Au contraire, par l'intermédiaire d'un "chèque vert", l'argent récolté doit être reversé aux ménages, et prioritairement aux ménages modestes afin que leurs besoins fondamentaux (chauffage, éclairage) soient satisfaits. Les urgences écologiques et sociales doivent être prise en charge simultanément.

Tag(s) : #Déreglement climatique

Partager cet article

Repost 0