Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 


Communiqué de presse des VERTS du 29 août 2009

 


Alors qu’elles spéculent sur le dos des pauvres, qu’elles distribuent des bonus fabuleux à leurs traders avec l’argent du contribuable, les banques vont-elles maintenant aider le Ministre de l’Immigration dans sa traque aux sans-papiers ?


 

C’est ce qui est arrivé début août dans une agence de la LCL qui a convoqué un client pour le renouvellement de sa carte bleue. Quand celui-ci est arrivé, un comité d’accueil de la police l’attendait. Après les institutions de la république, les entreprises privées vont-elles, elles aussi se mettre à la délation ? Le gouvernement ne cesse de monter les habitants de notre pays les uns contre les autres, de justifier le « tout répressif » et d’inciter à la délation institutionnalisée. Il légitime une surveillance mutuelle entre les citoyens au risque de créer une nation de clans et de milices.


 

Rien n’est entrepris pour traiter sur le fond la question de l’immigration. Bien au contraire, pendant qu’on encourage la délation, qu’on traque les sans papiers et leurs enfants, qu’on les expulse dans des conditions inhumaines, on continue de piller le pétrole au Togo, l’uranium au Niger... Alors qu’on instaure des quotas de pêche en Europe, on épuise sans compter les mers des pays pauvres notamment en Côte d’Ivoire, en Guinée Bissau, en Guinée... Il est temps de revoir nos relations avec le Sud, de repenser une politique d’immigration respectueuse de l’être humain, de revoir notre mode de développement qui nuit directement aux pays pauvres et obligent des millions de personnes à quitter leur pays pour pouvoir se nourrir.


 

Espérons que les clients du LCL feront preuve de discernement et placeront l’éthique en critère décisif dans le choix de leur banque.

 


Djamila Sonzogni, porte parole

Tag(s) : #Droit de l'Homme

Partager cet article

Repost 0