Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Nous publions l'article du Parisien du 5 septembre 2009 concernant l'effondrement du plafond de l'école maternelle Joliot Curie.

Nous publierons ultérieurement notre analyse sur cette situation très dommageable pour les enfants et plus généralement pour l'équipe éducative.

Dans un premier temps, nous approuvons totalement les propos du délégué FCPE, Mr Vuillaume.


 


Trois jours après l’effondrement du plafond d’une classe de maternelle à l’école Joliot-Curie à Bagnolet, l’expert saisi par la ville devrait rendre son rapport lundi. Mercredi, l’incident avait contraint la mairie à annuler la rentrée des maternelles prévue le lendemain. D’après les premiers éléments délivrés jeudi matin par l’expert, la canicule du mois d’août aurait eu un effet déstabilisant sur le sous-sol constitué de marne verte, avec des conséquences sur le bâti.

D’ores et déjà, toute l’aile concernée, qui rassemble l’ancien réfectoire des maternelles transformé en salle de classe, des bureaux et le préau, semble définitivement condamnée.


 

« Un problème d’anticipation »


 

« Même si le reste du bâtiment peut être rouvert, il manquera de l’espace pour la sixième classe, sans compter l’absence de préau, pour l’accueil des enfants le matin et à midi », explique Xavier Vuillaume, délégué de la fédération de parents d’élèves FCPE. « Cela représente 150 enfants, la mairie devra rapidement trouver une solution. » Parmi les possibilités évoquées, la répartition des enfants dans d’autres groupes scolaires ou la construction d’une structure provisoire sur un terrain de la mairie.

 

 


Pour Xavier Vuillaume, l’argument des débats prolongés sur l’avenir de l’école qui ont retardé les travaux est un faux problème. « On ne peut pas s’abriter derrière la longueur des procédures. Cela fait dix ans que les parents disent que l’école doit être reconstruite, c’est donc bien un problème d’anticipation. Dans d’autres villes, certaines écoles vieillissent et les débats se prolongent mais les plafonds ne s’effondrent pas. »

 

 


Le délégué FCPE envisage également de porter plainte contre X pour établir les responsabilités qui ont conduit à cet incident. Une réunion doit rassembler lundi les délégués des parents d’élèves, l’inspectrice d’académie et la ville. Les parents sont invités lundi à 20 heures sous le préau de l’école élémentaire Joliot-Curie à une réunion d’information.


 

Gireg Aubert, Le Parisien du 5 septembre 2009

Tag(s) : #Bagnolet et les dossiers en panne

Partager cet article

Repost 0