Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eelv-bretagne.png

 

 

 

EELV Bretagne prend acte des décisions gouvernementales de mercredi à Matignon en faveur des salarié-es de l’agroalimentaire breton sinistré; ces mesures sont des mesures minimales dans la situation douloureuse où se trouvent les salarié-es et leur famille.

 

EELV Bretagne s’insurge en revanche contre l’amalgame qui est fait entre les difficultés rencontrées par les entreprises agroalimentaires et l’écotaxe, qui ne rentrera en vigueur qu’en 2014.

 

Les difficultés des entreprises sont dues à un modèle économique productiviste, à bout de souffle; il est grand temps de s’interroger sur des méthodes de production qui, en plus des nombreuses nuisances sociales et environnementales qu’elles apportent, multiplient les transports par camions (intrants pour la culture des aliments, nourriture du bétail, abattage..) et n’assurent plus la pérennité de centaines d’emplois de la filière.

 

Les grands patrons de l’agroalimentaire breton ont bâti leur fortune sur le modèle productiviste. Ils font cet amalgame. Rien de surprenant. Mais que l’on associe des exonérations de l’écotaxe aux mesures gouvernementales sensées amortir la crise bretonne a de quoi surprendre! Où sont les engagements du Grenelle de l’environnement ?

 

EELV Bretagne réaffirme que la sortie du marasme et l’élaboration d’un nouveau modèle breton pour l’agroalimentaire, passeront par une transformation radicale des modes de production et de consommation et une transition écologique, seule porteuse d’espoir pour les producteurs et les salarié-es de la filière.

 

Tag(s) : #Agriculture

Partager cet article

Repost 0