Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ialinemagesCommuniqué d'Aline ARCHIMBAUD, sénatrice EELVdu 15 novembre 2013

 

La communication aujourd’hui de l’Union sociale pour l’habitat (USH), qui regroupe 760 organismes HLM doit interpeller les décideurs de notre pays. C’est une question très importante à laquelle j’ai l’intention, avec d’autres sénateurs, de travailler.

 

Le chiffre de 7 logements HLM sur 10 contenant de l’amiante nous rappelle, s’il en est besoin, l’enjeu majeur du désamiantage en France, qui concerne également des écoles, collèges et lycées, des hôpitaux. Avoir conscience des sommes colossales que l’éradication de l’amiante nécessitera ne doit pas détourner notre attention du fait qu’il faille travailler sans relâche dans cet objectif.

 

Comme pour le diesel ou la présence massive et croissante des perturbateurs endocriniens dans notre environnement, la présence d’amiante dans de trop nombreuses habitations et lieux publics ou de travail souligne à quel point il est nécessaire d’engager une politique de santé publique qui investisse dans la prévention plutôt que de tout miser sur le curatif ou de sacrifier, au nom de l’emploi, les questions de santé.

 

C’est ce qui a malheureusement été fait pendant des décennies à propos de l’amiante. Et nous en payons encore aujourd’hui et pour des années les conséquences.

 

Pour mémoire, l’amiante est en France jugée responsable de 10 à 20% des cancers du poumon et pourrait provoquer 100 000 décès d’ici à 2025, selon les autorités sanitaires. Interdite depuis 1997, la fibre produit des effets sur la santé 10 à 40 ans après l’exposition. Elle est la deuxième cause de maladies professionnelles et coûte plus de 900 millions d’euros par an d’indemnisations à l’Assurance maladie.

Tag(s) : #Santé

Partager cet article

Repost 0