Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6a0120a864ed46970b017615ecc362970c-320wi

 

L’ONU tire la sonnette d’alarme. Avec une concentration de CO2 mesurée au-delà des 400 parties par millions (PPM), un seuil record a été franchi et fait entrer notre planète «dans une nouvelle zone de danger».

 

Pascal Durand, secrétaire national d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), analyse ce résultat et ses conséquences pour 20 Minutes.

 

Pascal Durand, secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), explique à «20 Minutes» les conséquences du franchissement d'un seuil historique...

 

Pourquoi ce seuil de 400 PPM est-il symbolique ?

 

Il est symbolique pour deux raisons. La première, c’est que l’on est en train de franchir tous les seuils à la fois prévisibles et prévus dans l’indifférence absolue de la classe politique et de tous les dirigeants de ce pays, alors que nous allons vers une crise des plus considérables qui va au-delà de la seule sphère économique.

 

La seconde, c’est que l’observatoire qui a mesuré ce seuil est fiable et qu’il est aux mains des Américains qui ne se sont jamais considérés en pointe et à l’avant-garde sur cette question. C’est pourtant cet observatoire, situé à Hawaï, qui avait commencé à suivre la concentration de gaz à effet de serre en 1958. A l’époque, nous étions à 320 PPM. Dans les années 2000, nous sommes passés à 380 PPM et on s’était fixé pour mission de redescendre à 350 PPM. On constate que malgré les efforts, notamment de l’Union européenne (UE), on continue à polluer et les conséquences seront énormes (fonte des glaces, montée des eaux, déplacements de population, etc.). Il est indispensable d’essayer d’agir.

 

Comment peut-on justement réduire la concentration de CO2 ?

 

En faisant en sorte de baisser la consommation d’énergies fossiles. C’est un élément incontournable, il faut arrêter d’aller chercher des gaz de schiste et autres gaz au fond de la terre et de la mer. Il faut sortir de cette dégradation totale, c’est vital au sens civilisationnel. Cela passe par des transitions énergétiques qui devraient être une priorité absolue, des investissements doivent être faits dans le secteur des transports doux et des énergies renouvelables par exemple.

 

La seule action de la France serait-elle suffisante ?

 

Oui, c’est trop facile d’attendre que les autres pays le fassent. Il s’agit d’un comportement individuel et collectif. Chaque Etat est responsable de sa production de gaz à effet de serre. En France, l’importation de pétrole se chiffre à près de 60 milliards d’euros par an, soit un déficit égal à celui du commerce extérieur français, alors que c’est facile de trouver des sources d’économie, que ce soit dans les transports ou le bâtiment. Ces dernières années, le gouvernement a fait des annonces, mais on ne veut pas se donner les moyens d’agir. La France ne sortira de sa logique de dépendance que quand nous mettrons un coup aux énergies polluantes ainsi qu’un nucléaire. C’est un double défi.

 

L’indifférence aux alertes sur le réchauffement climatique est politique, mais n’atteint-elle pas aussi le grand public ?

 

Oui, il y a une propagande extrêmement forte contre laquelle il est difficile de lutter. On dit par exemple que ce n’est pas la peine d’investir dans l’isolation ou les énergies renouvelables. La population ne fait donc pas de cette question sa priorité et je le comprends. Nous n’avons pas anticipé pour arriver à ce qu’elle en prenne conscience. Or, il faut faire en sorte que la France soit avec l’Europe exemplaire dans la lutte contre le gaz à effet de serre et dépende moins des énergies fossiles. Le gouvernement doit en prendre conscience lui aussi et porter ce discours. Si on ne pouvait rien faire contre le réchauffement climatique, on pourrait juste prier, si on est croyant, mais on a la capacité d’anticiper, il existe des solutions qui doivent être des éléments majeurs de toute politique publique et qu’il faut mettre en œuvre.

 

Propos recueillis par Corentin Chauvel

 

 

Tag(s) : #Déreglement climatique

Partager cet article

Repost 0