Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1111b-idf2

 

Depuis vendredi 25 octobre, plus aucune voiture ne sort de l’usine PSA d’Aulnay sous Bois. Avec la suppression de 3000 emplois, les salariés paient ainsi lourdement l’aveuglement stratégique du groupe français. Pour les écologistes du Conseil régional, l’industrie automobile a trop longtemps fonctionné avec des œillères, s’embourbant dans un modèle de production basé sur la voiture individuelle et le diesel, alors que le marché automobile européen était déjà largement saturé.

 

En février 2012, le groupe Europe Ecologie Les Verts (EELV) du Conseil régional avait alerté sur les risques de fermeture du site d’Aulnay. Dans une question adressée au Président du Conseil régional, les écologistes appelaient à la conversion écologique de la filière, vers une production de véhicules moins polluants et vers la prise en compte des nouvelles mobilités. Aujourd’hui, il n’est pas trop tard pour engager ce travail : il en va de l’avenir du reste de la filière automobile française, structurellement menacée.

 

La « reconversion » écologique proposée par les écologistes prend aujourd’hui un autre sens. Il s’agit d’abord de faciliter la reconversion des salariés : là encore, alors que le groupe Europe Ecologie Les Verts avait appelé à anticiper les mutations et à réaliser des « CV de site », le plan social semble laisser 1000 salariés sans solution de reclassement. L’anticipation doit devenir un maître mot de l’industrie automobile.

 

Mais la « reconversion » doit aujourd’hui toucher également le site lui-même. L’installation d’activités d’avenir sur ce site constitue ainsi un enjeu majeur. Pour les écologistes, alors que la surface agricole recouvre désormais moins de la moitié de l’Ile-de-France, il est indispensable de prioriser tout investissement sur ce lieu plutôt que sur des zones agricoles voisines, et notamment celles du triangle de Gonesse.

 

« PSA est le malheureux symbole de l’énorme retard français en matière de reconversion écologique. Il est temps de s’attaquer à ce chantier majeur », Mounir Satouri, président des élu/es EELV du conseil régional d’Ile-de-France

 

Tag(s) : #Economie

Partager cet article

Repost 0