Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

mireille.jpgMireille Ferri

 

Nous avons le plaisir de vous proposer la lecture d'un article du Parisien du 2 décembre d' Aurélie Lebelle.

 

L'action festive menée par la Liste Citoyenne avec Mireille Ferri  a été remarquée et remarquable. La journaliste dans son article mentionne largement cette action.

 

Pour lire le tract diffusé cliquez ICI et voir quelques photos de ce riche week-end pour la Liste Citoyenne cliquez ICI

 

 

C’est presque l’heure de l’apéro au Bal perdu, le troquet niché en face de l’hôtel de ville de Bagnolet. Mais samedi matin, la bière à la main, les habitués sont tous amassés sur la terrasse. Au spectacle. Sur le parvis encore en travaux, entre les voitures garées à la va-vite, des centaines d’habitants se pressent vers le nouveau bâtiment aux courbes futuristes.

 

Comme au bal populaire, avec ses ballons multicolores et sa musique d’orchestre. Car pour l’inauguration de la mairie, la municipalité a vu les choses en grand : invitations envoyées en masse, fanfare et visites guidées pour plus de 2 000 habitants entassés dans le hall et dans les étages, curieux de découvrir les recoins de leur nouvelle mairie. « C’est la fête aujourd’hui, s’enthousiasme Josiane, qui est venue en famille inspecter le bâtiment imaginé par l’architecte Jean-Pierre Lott. J’aime beaucoup le look futuriste même si ce n’est pas facile de faire l’unanimité avec un tel style. »

 

Mais samedi, ce n’est pas tellement le style architectural de la nouvelle mairie qui attise les discussions. Ayant reçu l’interdiction d’accéder au vaste hall, plusieurs dizaines d’opposants au maire (PC) Marc Everbecq font part de leur mécontentement à l’entrée de l’édifice. Pancartes, ballons et prospectus de divers mouvements de l’opposition sont distribués à tous. « J’ai mal à la dette » ou « A l’est rien de nouveau », peut-on aussi lire sur les affichettes de la Liste citoyenne, menée par Mireille Ferri (EELV). « Au départ, le budget de la construction du nouvel hôtel de ville était de 20 M€, assure Marc Bourgeois, membre de la Liste citoyenne. Mais finalement, il atteint les 40 M€. C’est inacceptable ! » Son objectif du matin : interpeller les habitants, dénoncer la « mauvaise gestion financière de la municipalité ». Et parler, évidemment, des prochaines élections.

 

A l’intérieur, Marc Everbecq se lance dans un discours fleuve où il passe tout en revue : la réhabilitation du centre-ville, la touche de « rock’n’roll » qu’apporte la nouvelle mairie à la commune « un peu ancienne », les projets immobiliers dans les quartiers, l’installation des entreprises...

 

Imperturbable face aux banderoles, placardées contre les vitres du grand hall, au bruit venu de l’extérieur ou aux huées d’une partie des habitants, dans la salle, qui s’opposent à sa politique. « On veut que le gâchis s’arrête, martèle une Bagnoletaise en colère, au milieu de la foule de visiteurs. On en a marre.» Les applaudissements de la foule couvrent déjà les derniers mots du maire. C’est la fin du discours. Dehors, l’orchestre a remballé sa rythmique. Au Bal perdu, on attend la sortie des participants. Pour compter les points.

Tag(s) : #Municipales 2014

Partager cet article

Repost 0