Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

  squatt

Le lieu du squatt , aujourdhui, une décharge sauvage

 

Il y aura bientôt trois ans que le squat du 92 de la rue Victor Hugo était investi, évacué et détruit par la police. Ce matin du 10 février 2010, il faisait - 5°, la neige tombait à gros flocons. Les policiers ont défoncé la porte en fer puis une tractopelle (« pas un bulldozer » comme le précisera, minable, un élu de la majorité) a détruit le squat, ensevelissant sous les gravats les affaires des occupants.

 

squatt4

Le lieu du squatt , aujourdhui, une décharge sauvage

Cet immeuble en mauvais état appartenait à un marchand de sommeil. Il était occupé par une quarantaine de locataires. Ce propriétaire a vendu en 2008 son terrain à la municipalité qui déclara vouloir y construire « des logements sociaux ». Il avait pris soin de couper eau et électricité. Bien sûr ni lui, ni la Maire n’ont rien fait pour reloger les occupants comme les y oblige la loi. Ainsi, ils sont devenus squatteurs, donc expulsables aux yeux de la loi. La suite : l’évacuation violente, le silence du Maire retranché derrière ses administratifs. Puis, la longue galère des occupants dans la rue, aidés par des voisins, le DAL et la Confédération Paysanne toute proche.

 

squatt1

Le lieu du squatt , aujourdhui, une décharge sauvage

Plus tard, Marc EVERBECQ rejettera courageusement la responsabilité de cette opération musclée sur la préfecture. Pourtant, comme son prestigieux prédécesseur communiste de Vitry-sur-Seine (1). Le 24 décembre 1980, Paul Mercieca , maire PCF de Vitry-sur-Seine (94) fait détruire au bulldozer l’entrée d’un foyer de travailleurs immigrés en cours de construction., il porte indéniablement la responsabilité de cet « exploit».

 

Trois ans plus tard, au 92 de la rue Victor-Hugo, pas l’ombre d’un logement social, juste un terrain vague qui sert de décharge sauvage.

 

Lamentable !

 

(1) Le 24 décembre 1980, Paul Mercieca , maire PCF de Vitry-sur-Seine (94) fait détruire au bulldozer l’entrée d’un foyer de travailleurs immigrés en cours de construction.

 

squatt2
Le lieu du squatt , aujourdhui, une décharge sauvage

Tag(s) : #Vie municipale

Partager cet article

Repost 0