Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

non gaz schisteParis, le 31 Janvier 2012,

 

Les parlementaires membres de l’Opesct (Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques) ont donné jeudi le coup d’envoi à un rapport visant à évaluer les alternatives à la fracturation hydraulique. 

 

Alors que le débat sur la transition énergétique suit son cours, les élu-e-s écologistes réaffirment leur vive opposition à toute exploitation de ces gaz et huiles de schistes dont les sous-sols Franciliens sont riches - des études évaluent les réserves en Seine & Marne à 700 millions de barils.. «

 

Nous dénonçons cette quête insensée de la dernière goutte de pétrole alors qu’il est grand temps de se tourner vers l’avenir et de miser sur le développement des énergies renouvelables. Il est urgent de sortir de la dépendance aux énergies fossiles et d’entamer la transition énergétique des territoires », selon Mounir Satouri, président du groupe des élu-e-s écolgistes au conseil régional d’Ile-de-France.

 

Exploiter ces ressources fossiles demande de rendre poreux un milieu, la roche mère, qui ne l’est pas, ce qui présente des risques avéré de pollution des milieux et des nappes phréatiques et de l’atmosphère rappelle France Nature Environnement dans un communiqué.

 

« Les risque de l’exploitation des hydrocarbures sur l’environnement sont multiples et connus : nuisances sonores, risques de pollution des nappes phréatiques, pollution des sols, glissements de terrain en milieu urbain… », rappelle Mounir Satouri, « Il est de notre devoir de nous mobiliser pour épargner ces nuisances aux habitants et protéger leur environnement et leur qualité de vie » !

 

Le Conseil régional d’Ile-de-France s’est déjà exprimé contre l’exploitation de ces ressources fossiles, suite à l’émission d’un rapport à sa demande.

Tag(s) : #Energie

Partager cet article

Repost 0