Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0000a-EELV fond-vert

 

Communiqué du 22 janvier

 

Lundi 21 janvier, un wagon d’un train en provenance de la centrale nucléaire du Tricastin, transportant de l’uranium naturel appauvri vers un site d’entreposage en Hollande, est sorti de ses rails. Cet incident s’est déroulé à Saint-Rambert d’Albon dans la Drôme et n’aurait provoqué selon les autorités aucune fuite radioactive.

 

Pour Michèle RIVASI, eurodéputée, « le déraillement de ce wagon nous montre bien qu’on est jamais à l’abri d’un incident lors du transport de matières et de déchets radioactifs. Au delà de ce déraillement, ce qui est le plus alarmant, c’est la présence de ce « castor » (conteneur de stockage et de transport du combustible nucléaire et de déchet radioactif) qui est resté en voie 1 de la gare, à quelques dizaines de mètres de la salle d’attente des voyageurs pendant les premières heures qui ont suivi le déraillement. Le principe en radioprotection, c’est de justifier toute dose de radioactivité reçue par les personnes ; or, dans ce cas précis, la dose reçue par les personnes présentes à ce moment là est totalement injustifiable. »

 

EELV rappelle la dangerosité du transport de déchets radioactifs, d’autant plus qu’un accident peut se déclarer dans des zones où les installations, les services de protection et les populations ne sont ni informées, ni préparées. EELV demande une nouvelle fois la transparence complète sur les transports de matières nucléaires.

 

Elise LOWY, Jean-Philippe MAGNEN

Porte-parole

Tag(s) : #Nucléaire

Partager cet article

Repost 0