Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rendez-vous au MARCHÉ DES BIFFINS AMELIOR
Sous la HALLE DU MARCHÉ CROIX DE CHAVAUX à Montreuil
Le mercredi 9 AVRIL, de 7h à 20h

Communiqué de l'association Amelior

« Les berges sont à vous » …
Voilà ce qu’annonçait, l’été dernier, la Ville de Paris, dans le cadre de l’ouverture de l’opération Paris-plage. Promesse d’un espace public ouvert, rêve d’une ville accessible à tous et à toutes, qu’il faut confronter à la dure réalité : on doit se battre, aujourd’hui, pour avoir une place sur l’espace public, pour être visible et audible dans le dialogue social. Témoins et victimes, les récupérateurs-revendeurs, ou biffins, ces descendants des chiffonniers qui pratiquent la « biffe », activité de récup’ et de revente des objets d’occasion en tout genre, et qui sont aujourd’hui discriminés et empêchés de pratiquer leur activité.

… mais la biffe est boutée hors de Paris
En effet, depuis une dizaine d’années, et particulièrement sous les coups de ce PS qui proclame « les berges sont à vous », partout la biffe est boutée hors de Paris. Les biffins, pour exercer leur activité, n’ont guère le choix dans la date, et guère le choix dans les lieux : ils sont contraints de vendre à la sauvette, pour la plupart aux portes de Paris, du vendredi au lundi, menacés par une police qui les arrête et spolie sans inventaire leurs biens. De sorte que, aujourd’hui encore, on ne cesse de se faire taxer la biffe. Tout cela représente un danger réel pour la sécurité des récupérateurs-revendeurs, et des pertes importantes en termes de biffe. Pourquoi ces politiques ? Pourquoi stigmatiser tout ce qui a trait à la biffe ? Pourquoi nous pousser à quitter la biffe, une activité si nécessaire en temps de crises, permettant à de nombreuses personnes précaires de joindre les deux bouts, et simplement de survivre? 

La biffe ne tache pas !
L’asso AMELIOR se bat pour la reconnaissance et la défense de la biffe, en organisant des marchés où chaque biffin adhérent peut venir déballer et vendre ; la place y est cédée à un prix solidaire, à raison de 2 à 4 mètres de biffe par tête (ce qui fait plus ou moins trois à la biffe). Cette organisation est viable, elle a été éprouvée à Montreuil, où l’association tient un marché par mois sous la halle du marché Croix de Chavaux. Celui-ci connaît un grand succès : l’affluence y est croissante, et l’on n’y déplore aucun incident, ni aucun problème de propreté. En effet, contrairement à l’accusation de saleté qui lui est régulièrement adressée, la biffe ne tâche pas (à condition, bien sûr, de ne pas la traîner). C’est une activité qui œuvre à la réduction des déchets, et d’une manière générale à la protection de l’environnement (surtout que, souvent, les chineurs vont et arrivent à pied de la chine). 

Pourquoi continuer à taire la biffe ?
Alors que de nouvelles équipes municipales viennent d’être élues, reconduisant à Paris ce PS qui n’a depuis des années « géré » le problème que par la répression, cette situation absurde, coûteuse et criminelle doit cesser. L’été arrive, les berges ré-ouvrent, et la biffe ne saurait rester dans l’attente. Biffe de juillet, biffe de août, la biffe doit faire son été, faire sa place et la garder toute l’année ! Toute l’année, gardons nos magnifiques teints de biffe, car la biffe est de bon ton ! Mesdames et messieurs les élus, il faut cesser de taire la biffe, mais en piper mot, n'avoir que ça à la bouche ! Organiser de nouveaux marchés, car partout, la biffe est dans l’attente – l’attente d’une politique digne de ce nom, qui reconnaisse sa valeur et lui fasse la place qu’elle mérite. Hâtons la biffe ! Tout à la biffe !

Rendez-vous au MARCHÉ DES BIFFINS AMELIOR
Sous la HALLE DU MARCHÉ CROIX DE CHAVAUX à Montreuil
Le mercredi 9 AVRIL, de 7h à 20h
(en espérant pouvoir bientôt, à la faveur de décisions politiques courageuses, 
vous laisser un peu plus de choix dans les dates)

Tag(s) : #Problématiques écologiques

Partager cet article

Repost 0