Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

De-la-lacheteRappel des épisodes précédents : Dans le petit royaume de Bajoland, ça va mal pour son Altesse Everbad II. Abandonné par la plupart de ses barons sauf Emilienne Lebeurre et Raoul Lourdaud, il a du viré Iznogood qui n’avait pas le bon parchemin pour être nommé Grand Vizir. Profitant de ces circonstances Never(bad) 1er adjoint tente un putsch et reprend les affaires en main, ça va barder !

 

La scène se passe dans une arrière salle de bistrot. La cellule du PC se réunit au grand complet pour une belote. Never boit du rouge, les autres du petit lait.

 

Never : Bon, la situation est grave mais pas désespérée, faudrait prendre l’initiative, Ever nous a foutu dans la mouïse. Qui c’est qu’a une idée ?

 

Le secrétaire de cellule : Ben moi je propose qu’on fasse une autocritique publique et collective, on dit qu’on a fait les cons, qu’on est nuls, qu’on s’excuse et qu’on ne le refera plus jamais, never ! Les gens nous prendrons en pitié, y z’aiment bien ça, seront émus et nous réélus !

 

Le trésorier : T’es dingue, nous croiront jamais, never ! Et pis c’est fini ça l’autocritique, démodée, archaïque, c’est du passé mon vieux. Non, moi je pense qu’on devrait accuser les architectes qu’ont fait n’importe quoi sur la place de la Mairie. C’est vrai, c’est moche ce gros truc boursouflé d’un côté, grillagé de l’autre qui c’est qu’a demandé ça ?

 

Le trésorier-adjoint : Moi j’aime bien les grillages, ça me rappelle le bon vieux temps, ah le rideau de fer !

 

Never(bad), blême : Mais je vais le tuer, t’es dingue où quoi ?

 

L’adjoint du secrétaire de cellule : Camarades, du calme, on peut retourner la situation fastoche. Moi je pense qu’on devrait travailler dans la perspective d’une liste écolococo, ça s’est moderne, ça plaît et ça mange pas de pain (bio).

 

Never(bad) : Jamais de la vie ! Et qu’est-ce que tu vas mettre dans ton programme ?

 

L’adjoint : Ah oui, c’est vrai faut un programme, ben chais pas moi, on pourrait reconvertir la mairie en poulailler, élever des poules bio derrière les grillages et transformer les Algécos en étables. Ah les bonnes odeurs de campagne !

 

Never(bad) : Quel naze ! Ah je suis bien monté avec vous ! Ecoutez, petites têtes voilà ce qu’on va faire, on va crier au loup, dire que cette mairie, c’est un scandale, faire comme si on n’était pas au courant du projet, qu’on ne l’avait pas voté, dire qu’elle n’est pas faite pour accueillir le public ni les employés, bref on met tout sur le dos d’Ever(bad). Ca passe ou ça casse !

 

Le trésorier adjoint : Ben moi, j’me casse !

 

Plus tard, Never(bad) penché sur une feuille de papier tire la langue en mettant la dernière main à la déclaration des élus communistes : « ...Il est urgent de revoir la copie de ce chantier et de répondre enfin à la demande première : accueillir la population en respectant les agents qui y travaillent »(1)

 

 

(1) Déclaration authentique ! .

Tag(s) : #Vie municipale

Partager cet article

Repost 0