Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6a0120a864ed46970b017615ecc362970c-320wiInterview de Pascal Durand, secrétaire national d'EELV, par Maud Pierron sur 20 minutes.fr

 

Et «Ségolène Royal est d'une indécence», tacle le secrétaire national d’Europe Ecologie-Les Verts, après le retrait de Dominique Voynet pour les municipales.

 

Dominique Voynet, maire EELV de Montreuil, a annoncé lundi soir sa décision de ne pas rempiler pour un second mandat, dans cette ville qu’elle avait arrachée au PCF en 2008. Elle a notamment pointé le climat politique local et les attaques qu’elle a subies. Pascal Durand, patron d’EELV, revient sur sa décision.

 

Dominique Voynet, seule maire écologiste d’une ville de plus de 100.000 habitants, a annoncé qu’elle ne briguait pas un nouveau mandat. Vous avait-elle prévenu ? 


Elle avait gardé cela confidentiel. On avait fixé un rendez-vous dimanche soir, car elle voulait me parler en tête à tête mais ni elle ni moi n’avons pu l’honorer. Je l’ai su toutefois avant indirectement. C’est une décision personnelle, pas politique. C’est un cri du cœur, c’est «je ne peux plus continuer comme ça, ça suffit».

 

Ça vous a étonné ?


C’est évidemment étonnant, très triste. Mais en juin dernier, lors des «Assises citoyennes» organisées par le PCF à Montreuil, j’avais mesuré le déchaînement de violence et de haine contre Dominique Voynet. Même Pierre Laurent n’a pas réussi à la laisser s’exprimer alors qu’elle accueillait ce colloque. C’était une violence digne des pires heures staliniennes. Un grand nombre d’électeurs de Jean-Pierre Brard (le précédent maire PCF, qui se représente) ne lui ont jamais reconnu une légitimité et n’ont jamais accepté son élection.

 

Elle a d’ailleurs invoqué le climat local pour expliquer sa décision


C’est normal qu’un maire mesure le climat politique à l’aune de ce qu’il se passe localement. Il y a une dégradation absolue de la chose politique, qui est laminée par le populisme, la démagogie et le refus de porter l’intérêt général. On voit le même mouvement au niveau national : voyez comme c’est difficile de porter un débat de fond, comme sur l’écotaxe. Il y a une délégitimation des élites, et de la classe politique en particulier, qui devient dangereuse pour le pays, pour la démocratie, qui ouvre la voie à toutes les démagogies.

 

Ségolène Royal a critiqué Dominique Voynet, estimant qu’«on est en politique pour servir, pas pour avoir des états d’âmes»


Ségolène Royal est d'une indécence, une fois de plus ! Elle est toujours dans la recherche de sa propre publicité en critiquant les autres. Elle cherche à exister à travers les autres. Elle devrait plutôt s’interroger sur les raisons de ses mauvais scores aux élections auxquelles elle se présente. C’est indécent car Dominique Voynet a toujours démontré son courage. C’est indécent car c’est nier la question de conscience et de morale. Ce qu’a fait Dominique, c’est en conscience, de dire que les conditions ne sont pas de nature à exercer un mandat correctement, pour l’intérêt général et qu’elle préfère se retirer. C’est pour tout cela que les déclarations de Royal sont stupéfiantes.

 

Dominique Voynet a aussi mis en avant le traitement sexiste qu’elle a subi de la part des médias et de ses opposants


C’est évident ! Etre une femme en politique, c’est un combat double pour s’imposer en tant qu’élue, c’est une légitimité plus forte à aller chercher. Le procès éventuel qui pourra être fait à Dominique Voynet, c’est le manque de courage. C’est d’ailleurs ce que fait Ségolène Royal. On associe la masculinité au courage, à la capacité à tenir, c’est débile. Lorsqu’elle était ministre de l’Environnement, Dominique Voynet a fait preuve d’un courage exceptionnel face aux agriculteurs et aux chasseurs qui l’ont insultée et agressée. Elle a aussi laissé son mandat de sénatrice pour anticiper la loi sur le non-cumul. Personne ne peut douter une seconde de la force de son engagement.

 

Comment va se dérouler la suite à Montreuil ?


Je ne sais pas du tout. La décision de Dominique Voynet individuelle, pas politique. On avait anticipé un soutien fort à sa candidature à Montreuil... Il n’y a rien de négocié, on n’est pas allé voir les socialistes pour dire : «on vous donne Montreuil, donnez –nous ça».

 

Voynet a également critiqué le socialiste Razzy Hammadi, qui pourrait briguer la mairie. Voyez-vous votre parti le soutenir aux municipales ?


Elle a eu raison de dire que certains se sont mal comportés. Razzy Hammadi est député de la République à Montreuil et s’il a été élu c’est aussi parce que Dominique Voynet a fait campagne pour lui. Il pourrait déjà exercer pleinement son mandat avant de penser à sauter d’élection en élection, alors qu’on a voté une loi pour le non cumul des mandats. Il est jeune mais il fait comme les autres, toujours à penser passer de postes en postes.

 

Tag(s) : #Municipales 2014

Partager cet article

Repost 0