Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

labbe_joel11099a.jpg

 

Paris, le 24 avril 2013 - Communiqué de presse

 

Suite aux révélations hier de l’association Générations Futures, Joël Labbé, sénateur EELV du Morbihan, s'inquiète d'irrégularités graves, basées sur des données tangibles, quant à la manière dont sont évalués et mis sur le marché certains pesticides. L’association a dévoilé que pour de nombreux pesticides, le ministère de l’Agriculture, via la Direction générale de de l'alimentation – DGAL - a très rarement tenu compte des remarques faites par l’ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

 

Plus de quarante pesticides dangereux restent autorisés alors qu’ils devraient, selon l’ANSES, être interdits ou avoir des usages restreints, car non conformes aux exigences de la législation en vigueur.

 

Par le biais d’une question écrite déposée ce jour, Joël Labbé demande au ministre qu’il garantisse toute la transparence sur la gestion de ce dossier des Autorisations de Mise sur le Marché (AMM). Il en va de la protection des citoyens, des consommateurs, des agriculteurs et de l’environnement (eau, sols, biodiversité…).

Tag(s) : #Agriculture

Partager cet article

Repost 0