Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

1111b-idf2Communiqué de presse des éluEs EELV du Conseil régional d’Ile-de-France

 

 

 

Paris, le 27 février 2013,

 

Le vote du CA du Syndicat des Transports d’Ile-de-France a été l’occasion de confirmer l’influence des écologistes sur le développement des transports Franciliens. Grâce à leur mobilisation, le développement de l’offre Bus devient un axe prioritaire.

 

En 2012, le STIF a ainsi amélioré 122 lignes de bus dans l’ensemble des départements d’Ile-de-France, ce qui correspond à un effort budgétaire de 22 millions d’euros par an. Le conseil d’administration de février a acté le doublement de ce budget dans le cadre d’un nouveau programme bus porté par l’élue écologiste Ghislaine Senée , présidente de la commission « offre de transport » du STIF.

 

Les développements devraient en priorité concerner la banlieue, plus particulièrement la grande couronne et les territoires ruraux les moins denses. « Il faut stopper la double peine vécue par les habitants de la grande couronne : ce sont eux qui payent le plus cher alors que l’offre bus est très insatisfaisante » Le développement de ce réseau permettra aussi de réduire l’usage de la voiture qui continue d’augmenter en grande couronne », constate Ghislaine Senée. « Notre objectif est que tous les Francilien/nes puissent avoir une offre de transport public à moins de dix minutes à pieds de leur domicile ».

 

De nouvelles lignes vont être créées et d’autres verront leur offre renforcée, en heures creuses ou heures de pointes. « Ce programme doit permettre de renforcer les lignes surchargées afin de s’adapter aux évolutions des rythmes de vie », ajoute Ghislaine Senée. A partir du 18 Mars, 17 lignes du réseau RATP et 11 lignes du réseau Optile verront ainsi un renforcement de leur offre. Elles permettront 1,7 million de voyages supplémentaires.

 

« Au-delà des modes lourds prévus dans le cadre du grand Paris Express ou du plan de mobilisation régional pour les transports, il faut compléter la desserte des territoires par un maillage fin et donc par de l’offre bus ou du transport à la demande », constate Pierre Serne, Vice-président en charge des transports.

 

« L’égalité des territoires est un axe majeur de la politique écologiste. Pour les transports comme pour le reste, les habitants de grande couronne ne doivent pas se sentir oubliés d’un système. C’est là l’un des rôles majeurs de la Région », insiste Mounir Satouri.

Tag(s) : #Transports

Partager cet article

Repost 0