Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

E98A8684

Au lendemain du 1er tour des élections municipales, Tony Di Martino et sa « garde rapprochée » n’ont pas manqué d’user de fausses rumeurs à l’encontre de Mireille Ferri en affirmant qu’elle aurait « trompé l’accord PS-EELV-DYNAMIQUE CITOYENNE » et aurait négocié avec Marc Everbecq.

En se livrant ainsi à de basses manœuvres « politiciennes », Tony Di Martino démontre, à nouveau, qu’il ne partage décidément pas les valeurs morales auxquelles notre liste est rigoureusement attachée.

En effet, La Liste Citoyenne prône le refus de toute forme de mépris, tant à l’égard des citoyens qu’à l’égard des autres personnalités politiques, avec une volonté de faire de la politique AUTREMENT, au-delà des appareils de parti. À l’écart des mensonges et des calomnies ! Elle n’a pas prêté et ne prêtera pas le flanc à de tels propos et attitudes qu’elle déplore et qui déshonorent ceux qui les adoptent…

La campagne menée par la Liste Citoyenne est une CAMPAGNE D’ADHÉSION à un PROJET, conçu par et pour les habitants de cette ville autour de thèmes qui nous sont chers : la démocratie, la solidarité et l’écologie.

Notre résultat du 23 mars dernier démontre clairement que les habitants de Bagnolet ont adhéré à ce projet et compris que nous étions une réelle alternative crédible.

Le PS a perdu son sang-froid devant cette réalité. Son argument choc (et choquant) contre nous serait donc un « rapprochement » entre notre liste et celle du maire sortant, dont nous avons inlassablement condamné les erreurs. Contrairement aux dires de Tony Di Martino (mais aussi de Pierre Mathon), un tel « rapprochement » n’a jamais été envisagé et nos débats publics en témoignent.

Précisons aussi qu’aucun « protocole d’accord » n’est sorti lors de notre unique rendez-vous avec le PS, durant lequel nous n’avons entendu que des propositions pour se distribuer des postes, mais pas de réponses sérieuses sur la dette, l’école, la question foncière ou le retour en régie publique de l’eau ! L’ensemble de la délégation a rendu compte de cette rencontre devant la liste Citoyenne et le collectif, dont tous les membres étaient invités à choisir la stratégie de second tour, comme nous nous y étions engagés. Le vote a été quasi unanime : pas de fusion avec une liste qui offre des postes mais pas de perspective politique !

Voilà la raison pour laquelle nous n’avons pas fusionné avec le Parti Socialiste.

Par ce refus réfléchi, loin des manœuvres d’appareils auxquelles à la différence d’autres nous ne céderons pas, nous respectons les 18 % d’électeurs qui nous ont fait confiance et, nous l’espérons, continuerons à le faire.

 Au nom de la Liste Citoyenne

Denis BARGEAU, membre de la délégation qui a rencontré Tony Di Martino.

Tag(s) : #Vie municipale

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :