Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pompili de rugy On aurait tort de se réjouir de l'état dans lequel la loi sur la transparence en politique se retrouve, après que le conseil constitutionnel en a invalidé certaines dispositions.


Déjà malmenées lors de l'examen parlementaire, les dispositions visant à assurer une plus grande transparence des patrimoines des élus et des situations de conflits d'intérêts potentiels de leurs entourages familial ou professionnel se trouvent en effet de nouveau réduites : non publication des patrimoines des élus locaux, des déclarations d'intérêts des collaborateurs et surtout maintien des possibilités d'exercice de fonctions professionnelles de conseil des parlementaires vident le texte d'une partie de sa substance.


Ce résultat est la conséquence de la pusillanimité d'une partie de la classe politique sur des questions pourtant essentielles pour la crédibilité de la parole et de l'action politiques.


Si la loi constitue une avancée éthique et démocratique, on est restés au milieu du gué : nul doute qu'il sera nécessaire d'y revenir dans l'avenir pour répondre aux légitimes exigences citoyennes.


A ce rendez vous, les écologistes seront présents.

 

Barbara Pompili et François de Rugy, coprésidents du groupe écologiste

Tag(s) : #actualités nationales

Partager cet article

Repost 0