Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

OCH0018

 

Le bureau municipal (qui réunit les élus de la majorité autour du maire) du 17 décembre dernier avait à son ordre du jour et dans les dossiers de présentation destinés aux élus, un projet de « nouveau centre urbain » à l'emplacement de l'actuel stade de la Briqueterie.

 

Quand il a été présenté une première fois, il y a quelques années, ce projet a suscité un tel tollé chez les habitants du quartier, les sportifs et le personnel communal que le maire et la majorité l'ont enterré, personne ne semblant prêt à l'assumer.

 

Ensuite, un pas supplémentaire a été fait avec l'adoption du PLU qui change l'affectation des terrains, permet des constructions plus hautes, etc. Mais bien sûr, la majorité expliquait toujours que cela n'avait rien à voir avec la démolition du stade. Aujourd'hui, le projet est ressuscité, ce qui en dit long sur la détermination du maire. Et sa majorité est toujours aussi embarrassée : les certains n'étaient pas à cette réunion, d'autres n'ont pas ouvert le dossier et ceux qui restent n'ont rien entendu ! Sans doute, préféreraient-ils que les citoyenNEs ne soient pas informéEs de leurs actes. Trop tard : EELV Bagnolet a révélé le retour du projet. Rien de tel qu'un peu de lumière pour faire fuir les revenants...

 

Un nouveau centre commercial

 

Ce « nouveau centre urbain » est en fait un centre commercial : un hypermarché entouré de quelques boutiques comme l'on peut en voir partout. Et même tout près, à la porte de Bagnolet, avec le centre commercial Auchan ou à la porte de Montreuil avec le centre commercial Carrefour. Quelle est l'utilité d'un troisième centre commercial dans notre ville ?

 

Poser la question, c'est déjà y répondre : aucune utilité -en tout cas pour les habitants. L'emploi n'en sortira pas renforcé : les créations d'emplois (qui ne font pas au local) sont annulées par les disparitions de petits commerces et donc d'emplois locaux, causées par l'arrivée d'un mastodonte : cela ne profitera pas à la population de Bagnolet. Et quel emploi ! Pourquoi vouloir condamner les jeunes de Bagnolet à être caissières ou vigiles à temps partiel ? Ils méritent bien mieux.

 

Plus de trafic automobile

 

Le projet veut renforcer les axes de circulation existants et en créer de nouveaux. C'est-à-dire drainer plus de trafic automobile. Transformer les petites rues en boulevards pour les Franciliens qui rentrent ou sortent de Paris, est-ce de cela qu'ont besoin les habitants des cités du 82 rue Anatole France et du 102 rue Anatole France (sans parler des autres habitants du quartier) ?

 

A proximité immédiate se trouvent les terminus des lignes de bus 76 et 545 ; les lignes 115 et 318 traversent également le quartier... D'ici à quelques années, un tramway va arriver place Carnot à Romainville et peut-être un jour, le métro. Depuis des années, les parents s'efforcent de réduire la circulation devant les écoles maternelles et élémentaires Jean Jaurès, un sujet qui a fait l'objet de nombreux débats en conseil de quartier -avant que le maire ne supprime ce lieu de participation citoyenne. Le projet va exactement à l'inverse de la demande de habitants.

 

Ecoquartier : de qui se moque-t-on ?

 

Un « écoquartier » serait construit entre les barres d'immeubles déjà existantes le long de l'avenue Raspail et le centre commercial, sur une voie à grande circulation. Le projet insiste sur la densification par la hauteur, ces nouveaux immeubles atteindraient sans doute le maximum prévu par le PLU. Le label HQE n'apporte aucune garantie sérieuse : il signifie le plus souvent ... haute qualité électorale !

 

Pour les sportifs, toujours des promesses


Les installations sportives réduites à un tiers de leur surface actuelle seraient maintenues... Une promesse qui n'engage que ceux qui y croient. Le débat et les actions menés par les clubs ont montré qu'ils ne sont pas nombreux. De ce côté-là non plus, le projet ne répond pas aux attentes.

 

Quelles alternatives ?

 

Le projet du maire passe rapidement sur la rénovation du stade jugée « rédhibitoire ». Peut-être pour la seule ville de Bagnolet, lourdement endettée, on le sait. Mais nous sommes depuis 2010 dans une communauté d'agglomération, Est Ensemble, qui reprend progressivement les équipements sportifs . Pourquoi pas le stade de la Briqueterie ? Ce pourrait être un équipement fédérateur, situé à proximité de plusieurs villes de l'agglomération. A cette échelle, tout redevient possible. Encore faut-il que les élus de Bagnolet soient présents dans la communauté d'agglomération, fassent de propositions, présentent et défendent le dossier. On en revient au choix et à la volonté politiques.

 

Dans le cadre de cette rénovation, une partie pourrait être consacrée à des logements, en évitant toutefois d'ajouter de nouvelles barres aux anciennes barres, pour respecter la qualité de vie de tous les habitants, anciens ou nouveaux. Il faudrait aussi penser à une école maternelle : l'école Jaurès est à saturation et les algécos installés en début de mandat sont devenus définitifs... Or les nouvelles constructions sont nombreuses dans le quartier, les services publics et en premier lieu l'éducation, doivent suivre.

 

Pour répondre aux besoins de déplacement de la population du quartier, il vaudrait mieux renforcer les transports publics existants, voire instaurer des navettes permettant d'accéder directement au métro et ralentir la circulation automobile en instaurant une zone 30 sur la partie comprise entre l'avenue Raspail et Romainville. Ce qui permettrait à terme de réduire certaines chaussées et de gagner ainsi un espace précieux pour tous : enfants des écoles et du lycée, poussettes, personnes âgées...

 

Enfin le quartier présente un manque criant d'espace public. De nombreux logements, des installations sportives, des cimetières, mais pas d'espace de rencontre où puissent dialoguer les habitants et se brasser les idées. Pas de démocratie sans agora ! Et ce n'est pas un centre commercial qui créera du lien social. Un espace public, aménagé pour tous, serait donc le bienvenu. Il faut le conjuguer à la nécessité de maintenir ce poumon vert que représente le stade de la Briqueterie dans une ville passablement minérale.

 

Ces pistes sont soumises au débat. Ce sera le principal mérite du projet du maire de nous obliger à réfléchir à un autre avenir pour Bagnolet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Vie municipale

Partager cet article

Repost 0