Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1111b-idf2 

 

Le 18 octobre, l’Île-de-France de 2030 va se dessiner avec le vote par les élu/es régionaux du schéma directeur d’Ile-de-France. Ce schéma directeur opposable a pour vocation de réguler l’aménagement du territoire francilien en édictant de nouvelles règles d’urbanisation.


Ainsi, les trames vertes et bleues devront être respectées. Ces corridors permettent la circulation des espèces animales et donc leur sauvegarde. Aucune construction ne sera possible sur les zones naturelles Natura2000 et l’urbanisation sera rigoureusement limitée à certaines zones préalablement identifiées.

 

 

L’exécutif régional a présenté à la presse le rapport de la commission d’enquête publique. La commission d’enquête a donné un avis favorable à ce projet avec certaines recommandations qui vont dans les sens des préoccupations des élu/es écologistes.

 

Sur la priorité des écologistes, la conservation des terres agricoles, la commission d’enquête recommande le renforcement des mesures de protection et la mise en place d’un suivi, avec une cartographie précise des espaces agricoles à protéger. Les élu/es écologistes rappellent qu’ils seront particulièrement vigilants sur cette question lors des prochains débats. En ligne de mire des élu/es, notamment, la préservation de la vocation agricole du triangle de Gonesse et du Plateau de Saclay.


« Nous sommes passés sous la barre des 50% des terres agricoles en Ile-de-France. A l’heure où les franciliens importent quasiment la totalité de leur alimentation, la sauvegarde des espaces agricoles et la reconquête de l’autosuffisance alimentaire sont de réels enjeux de développement économique et de santé publique », martèle Mounir Satouri, président du groupe des élu/es écologistes.

 

Sur le développement économique régional, la commission prône la mise en place d’une commission régionale avec pour mission de statuer sur les projets commerciaux de grande envergure. Une telle commission permettrait de lutter contre les projets aberrants, comme EuropaCity.


La commission recommande également de limiter les incidences du trafic aérien sur la santé, en ne développant pas davantage le trafic aérien des aéroports franciliens et en réduisant les vols de nuits. Une demande régulièrement relayée par les élu/es écologistes.

Tag(s) : #actualités nationales

Partager cet article

Repost 0